Comment poncer un parquet : la solution facile expliquée et détaillée

Les différents styles de parquet existent depuis des siècles, et leur popularité varie en fonction de l’époque et des tendances intérieures. Alors que les parquets en bois étaient autrefois un élément essentiel de toute maison de maître, ils sont aujourd’hui plus rares. Si vous découvrez sous une moquette un magnifique parquet lors de la rénovation de la nouvelle maison que vous venez d’acheter, vous devriez vous réjouir. D’autant plus s’il s’agit de bois massif ou de pointe de hongrie ! Plus qu’à poncer votre parquet découvert, qui a du subir les dégâts du temps.

Le but du du ponçage d’un parquet est de lui permettre de retrouver sa couleur et sa santé d’autrefois. Cette opération comprend différentes étapes allant du ponçage en lui-même jusqu’à la vitrification finale. Ne vous méprenez pas, ces travaux sont loins d’être faciles.

Est-ce que je peux poncer moi-même mon parquet ?

Heureusement, le bois étant un matériau durable, les vieux parquets peuvent être restaurés moyennant un peu d’huile de coude. Cette mission vous permettra d’éliminer toutes les tâches d’usure présentes sur votre parquet ainsi que les différentes décolorations dues au temps.

Si jamais vous n’êtes pas du tout bricoleur ou que vous n’avez pas de temps à dédier à cette tâche, vous pouvez aussi faire appel à un professionnel. Il se fera une joie de restaurer entièrement votre sol grâce à un ponçage, un polissage et une vitrification. Demandez-lui dans un premier temps un devis afin de vérifier le prix de cette mission.

Si de nombreux travaux de bricolage à la maison peuvent être très gratifiants, le ponçage d’un ancien parquet n’en fait pas partie. Il s’agit en effet d’une mission très ardue. Qui plus est, elle est très chronophage et surtout elle nécessite au particulier propriétaire de la maison d’être particulièrement bien outillé. Une fois que vous aurez commencé une pièce, vous n’aurez pas d’autres choix que de finir entièrement la surface, sans quoi le rendu risque d’être inégal. Pour tous ceux qui ont beaucoup de temps (et de patience) à perdre ou qui veulent économiser quelques euros, voici les étapes importantes d’un ponçage et vitrification de parquet réussis… 

Pré-requis avant de commencer à poncer son parquet

Parquet poncé pour une touche de modernité
Parquet en bois poncé moderne

Avant de commencer à poncer, vous devez identifier le type de parquet de votre maison. Et oui, si vous êtes en présence d’un parquet massif ou d’un parquet contrecollé, les méthodes ne seront pas tout à fait les mêmes. Attention, le bois contrecollé laisse beaucoup moins de place à l’erreur. 

En effet, en fonction du type de parquet et de son état, la méthode de ponçage sera différente. C’est pourquoi cette étape d’identification n’est pas à prendre à la légère. Prenons par exemple un parquet très ancien présentant de nombreuses fissures dans les planches, des étapes préalables au ponçage seront nécessaires pour lui redonner sa gloire d’antan. En effet, avant toute opération de ponçage, il faudra commencer par remplir les rainures avec une sorte de pâte à bois spéciales pour plancher. Si vous omettez cette étape, les finitions seront inégales. Qui plus est, votre rénovation pourra ne pas être à la hauteur de vos espérances.

Poncer son parquet : les étapes à ne pas manquer

Les avis se contredisent beaucoup quant aux techniques de ponçage des parquets. Et cela même chez les professionnels ! 

Étape 1 : ponçage du parquet (en ligne droite)

Dans notre cas, nous recommandons de poncer un parquet en ligne droite, en utilisant la même méthode que pour les lames de parquet ordinaires. De cette façon, vous éviterez de poncer certaines lames trop fortement ou d’exercer une pression trop forte sur chaque lame et de risquer des dommages permanents. 

Observez votre sol et voyez où la lumière tombe naturellement, pour poncer dans la même direction que la lumière. N’essayez pas d’utiliser des techniques en diagonales car cela peut conduire à une finition inégale et imparfaite. En effet, ces travaux de rénovation sont réalisés avec du papier abrasif de différents grains.

Concernant le papier à grain, il faudra toujours débuter avec celui ayant le grain le plus élevé. Ensuite, il faudra diminuer petit à petit le grain après chaque nouvelle étape de ponçage. Rien de surprenant, c’est la méthode utilisée dans le travail du bois en général. Enfin, essayez de poncer avec un angle de 45° en permanence et de façon la plus uniforme possible, même en ce qui concerne les différents ponçages (avec chaque papier à grain).

Étape 2 : polissage du parquet

L’étape d’identification est importante car certains planchers nécessitent une étape supplémentaire de polissage. En effet, suivant votre type de parquet, vous ne pourrez pas seulement le poncer car la ponceuse utilisée laissera des traces indésirables au sol. Votre seule solution sera donc de louer une deuxième machine à poncer qui pourra aussi polir le plancher. Bien évidemment cela entraînera un surcoût supplémentaire (à anticiper donc). 

Le polissage de votre sol en vue de l’application de la cire est une méthode similaire à celle du ponçage. Utilisez différents types de papiers à polir pour éliminer les stries ou les marques claires laissées par la ponceuse sur le sol. Passez du papier le plus gros au plus fin pour obtenir un résultat final aussi parfait que possible. 

Étape 3 : le nettoyage du parquet

Une fois les étapes de ponçage et polissage (si besoin) parfaitement réalisées, c’est-à-dire que les stries ont totalement disparues, vous pouvez maintenant appliquer un polish. Avant de réaliser cette étape, il faut nettoyer et aspirer profondément votre plancher pour supprimer toute la poussière générée par les étapes précédentes. 

Pour ce faire, vous pouvez vous servir d’une brosse ou d’un aspirateur de chantier très puissant. Il faut vous assurer qu’il ne reste plus un grain de poussière avant d’attaquer le lustrage.

Étape 4 : la vitrification du parquet

Pour choisir le type et la couleur de la cire, fiez-vous à vos goûts et vos envies personnelles au niveau décoration de la pièce. Certains préfèrent un bois d’aspect très naturel et d’autres une teinte beaucoup plus foncée pour nuancer avec les blancs des murs.

L’étape de vitrification est très longue. Nous vous conseillons vivement de vous équiper de machines sans quoi vous y passerez vraiment beaucoup de temps. C’est l’étape la plus longue et la plus fastidieuse. En outre, suivant les produits que vous allez choisir, vous aurez sûrement besoin de passer deux couches. Notre dernier conseil, munissez-vous de patience !

Nos conseils si vous vous lancez dans le ponçage de votre parquet par vous-même

Réaliser son ponçage soi-même est très tentant. Cela vous permet notamment d’économiser quelques euros tout en améliorant votre intérieur. Cependant, prévoyez un budget temps conséquent. Vous verrez que, malgré la qualité des machines que vous pourrez louer, la prise en moins n’est pas toujours évidente. C’est pourquoi, vous entraîner sur une petite portion de plancher avant de vous jeter dans le grand bain peut être une solution judicieuse.

Cet article traite du sujet : comment poncer un parquet